Accueil / La destination / Le Blog / Sur les traces de la Grande Guerre
Le Blog

Bons plans, reportages, découvertes... toute l'actualité du Pays noyonnais est ici

Sur les traces de la Grande Guerre
Par Mélissa
le 28 novembre 2018

Noyon, chevalier de la Légion d’Honneur


On débute notre voyage dans le temps et ses vestiges au centre de Noyon, sur la place de l’Hôtel de ville. Comme 80% de la ville, cet édifice a connu de très importants dommages pendant la guerre. Si, par chance, la façade du XVIe siècle a été préservée, le reste du bâtiment a dû être reconstruit à la Libération.

On entre dans la cour où trône le buste de Charles-Ernest Noël qui fut le maire de Noyon de 1888 à 1925, soit pendant 37 ans ! Lors de la Première Guerre mondiale, il choisit de rester dans sa ville, malgré l’occupation des Allemands à partir du 30 août 1914. Arrêté, incarcéré, déporté puis libéré, ce buste rappelle l’engagement de cet homme à défendre ses concitoyens, au péril de sa vie.

On entre à l’intérieur de la mairie pour découvrir un grand tableau peint par Joseph Pinchon (par ailleurs créateur de la bande-dessinée Bécassine, mais c’est une autre histoire). Peinte en 1943, cette oeuvre représente la remise de la légion d’honneur à la ville de Noyon le 10 juillet 1920. Une distinction offerte à la ville en hommage à ses nombreuses victimes de guerre.

 

Les ruines du Château Mennechet


Si l’on décèle les crêtes de cet édifice depuis la route de Chiry-Ourscamp, en arrivant devant, on est littéralement émerveillés ! Avec ses 96 colonnes et ses frontons sculptés, il ressemble à un château de conte de fées. Construit dès 1881 par Alphonse Mennechet de Barival pour y présenter sa collection de peintures, ce château n’a jamais été complètement terminé puisqu’il manquait les fenêtres. À la mort du propriétaire en 1903, le château Mennechet resta à l’abandon et subit de plein fouet les bombardements de la guerre. Il ne reste aujourd’hui que les murs de cette magnifique bâtisse, classée aux monuments historiques. Un endroit à l’aura magique, remplie de mystères, qui a traversé l’histoire…

 

Les ruines du Château de Carlepont

 

Nous poursuivons notre découverte des lieux impactés par la Grande Guerre à Carlepont. Construit en 1762, son château fut la propriété des évêques de Noyon jusqu’à la Révolution Française puis vendu à des propriétaires privés. Dès le 21 juin 1918, le retour des Allemands sur la commune précipita la ruine du château. Tout ce qui se trouvait à l’intérieur fut emporté et les murs presque entièrement détruits. Aujourd’hui, le château est à l’abandon, seulement fréquenté par un troupeau de vaches, pas surprises de paître aux abords de ce fragment d’Histoire !

 

La nécropole de Cambronne-lès-Ribécourt

 

Ce cimetière est un témoignage poignant des ravages de la guerre sur le territoire. Situé au milieu des champs, au bord de la route, c’est un écrin de calme et de recueillement. Au centre des 2237 tombes, marquées chacune par une croix blanche ou une stèle musulmane, le drapeau français flotte au vent. Parmi ces tombes, 124 concernent des combattants de la Grande Guerre. Rassemblés ici, ils permettent à tous ceux qui le souhaitent de venir leur rendre hommage, consulter le registre ou même laisser un petit mot dans la boîte aux lettres prévue à cet effet. Un endroit important pour prendre la mesure des drames qui se sont joués ici.


Les lieux traitant de la Guerre de 14-18 sont nombreux à Noyon et ses environs, pour en découvrir davantage, renseignez-vous auprès de l’Office de Tourisme de Noyon.

 


Par Romain le 23 mai 2019

À tous ceux qui, comme moi, aiment les livres et les bibliothèques dignes d’un épisode d’Harry Potter, cette visite est faite pour vous.

Par Romain le 22 mai 2019

C’est un lieu méconnu de la cathédrale : ses caves. Un endroit secret que je vous emmène visiter.

Retour à la liste des articles
Office de tourisme du Pays noyonnais en vallées de l'Oise
Qui sommes-nous ? Mentions légales Conditions générales de vente
Brochures
Nous trouver à Noyon
OU à Chiry-Ourscamp
restez informé(e)s - Newsletters
OK
J'accepte de recevoir la newsletter par e-mail* : mes données d'utilisation seront utilisées uniquement pour cet usage. Sans votre accord, la demande d'inscription à la newsletter ne pourra être prise en compte. Pour en savoir plus, accédez aux mentions légales
Restez en contact
Une question ?
+33 3 44 44 21 88
En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies et le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales  J'accepte |  Je refuse |  En savoir plus